Construir la paz en la mente de los hombres y de las mujeres

La UNESCO conmemora el Día Internacional de Reflexión sobre el Genocidio de 1994 contra los Tutsi

10 abril 2019

Le 9 avril 2019, l'UNESCO a marqué le 25ème anniversaire du génocide des Tutsi au Rwanda par une cérémonie de commémoration, une table ronde et deux expositions au siège de l’UNESCO à Paris. L'événement a été organisé en coopération avec la Délégation permanente du Rwanda à l'UNESCO, pour marquer la Journée internationale de réflexion sur le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994 déclarée par l'Assemblée générale des Nations Unies en 2003. Il a eu lieu en présence de la Directrice générale de l’UNESCO Audrey Azoulay et de l'Ambassadeur du Rwanda en France Jacques Kabale.

Il y a 25 ans, plus de 800 000 Tutsi ont été systématiquement assassinés dans le cadre d’un génocide perpétré au Rwanda par le gouvernement extrémiste Hutu. Le génocide a duré à peine plus de 100 jours, mais il a coûté la vie à plus de 70 % de la population Tutsi du Rwanda. Des Hutu modérés et d'autres opposants aux massacres ont également été tués au cours de cette période.

Dans son discours de bienvenue, la Directrice générale de l’UNESCO Audrey Azoulay a souligné que « le génocide des Tutsi n’est pas seulement l’affaire du Rwanda. Le génocide interpelle toute l'humanité et c'est pourquoi la transmission de son histoire est une responsabilité collective. » Elle a insisté par ailleurs sur le rôle de l’éducation dans l'acceptation des passés violents et dans la prévention de génocides à venir : « Seule l'éducation est en mesure de faire comprendre la dynamique qui conduit au génocide et d’aider les personnes à résister aux logiques fatales de la propagande » a-t-elle dit, mettant en avant l’action de l'UNESCO sur ce thème au Rwanda, en Namibie, au Kenya, en Afrique du Sud, au Guatemala et au Cambodge.

Le discours de bienvenue a été suivi d’un discours de l'Ambassadeur du Rwanda en France, Jacques Kabale, et d’un témoignage émouvant de Jeanne Allaire, rescapée du génocide de 1994. Samira Ibrahim de France Media Monde a ensuite animé la soirée, avec des contributions musicales des artistes rwandais Daniel Ngarukiye et Nirere Shanel et une procession en mémoire des victimes du génocide organisée par l'Ambassade du Rwanda en France. Une table ronde sur le thème « Mémoire, recherche et transmission », avec la participation de Florent Piton, historien, de Jean-Paul Kimonyo, expert en sciences politiques, d’Anita Cyabakanga, Secrétaire générale adjointe de l'association IBUKA France et de Diogène Bideri de la Commission nationale rwandaise de lutte contre le génocide, a conclu la commémoration. Pour un bref aperçu de la discussion, vous pouvez visionner l’entretien en direct sur Facebook de Florent Piton [uniquement disponible en français].

Pour marquer l'occasion, l'UNESCO a présenté deux expositions, « Les Hommes debout » de Bruce Clarke et l'exposition du Mémorial de la Shoah « Rwanda 1994 : le génocide des Tutsi » dans le Foyer de l’UNESCO.

Plus de 700 personnes ont assisté à la commémoration, en particulier des rescapés du génocide et leurs familles, des Délégations permanentes à l'UNESCO et des Ambassadeurs bilatéraux en France.

L'UNESCO a organisé cet événement dans le cadre de ses activités sur l'enseignement de l'Holocauste et des génocides. L'UNESCO s’est engagé à promouvoir l’enseignement des génocides comme moyen de sensibiliser les élèves aux causes, à la dynamique et aux conséquences de tels crimes et à renforcer leur résilience face à toutes les formes de discrimination.