Mobilité des biens culturels et des artistes, échanges interculturels

Where
Suiza
When
2012
Objetivos clave de la medida:

La Suisse compte plus de 1’000 musées et d’innombrables collections privées. Elle figure parmi les places les plus importantes du commerce de l’art au niveau mondial (après les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France notamment). Le marché de l’art suisse et le transfert des biens culturels sont réglementés depuis 2005 par la Loi fédérale sur le transfert international des biens culturels (LTBC, RS 444.1). La LTBC permet notamment à la Confédération d’allouer des aides financières à des projets visant à conserver le patrimoine culturel dans d’autres Etats parties à la Convention de l’UNESCO de 1970, concernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher l’importation, l’exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels (art. 14, al. 1, let. b LTBC).

Sur le plan fédéral, diverses instances promeuvent la mobilité internationale des artistes et des oeuvres. La Fondation pour la culture Pro Helvetia assume le subventionnement principal des échanges culturels. Elle soutient chaque année plus de 1’000 expositions, tournées, participations à des festivals, congrès, traductions et projets de recherche consacrés à des sujets culturels suisses dans une centaine de pays, toujours en partenariat avec des institutions culturelles étrangères, et développe à cet effet un réseau externe de bureaux de liaison (Le Caire, Johannesburg, New Dehli, Shanghai, Varsovie – Moscou dès 2015) et de centres culturels (Paris, Rome, San Francisco, New York). Depuis 2012, elle prend également en charge l’organisation d’une présence suisse aux salons du livre internationaux et aux biennales, de Venise et du Caire notamment. En 2012-2015, Pro Helvetia consacrera dans ce sens CHF 29,9 millions aux centres culturels et bureaux de liaison dont elle assume la responsabilité, ainsi que CHF 29,6 millions aux échanges culturels avec l’étranger.

Diverses unités administratives oeuvrent – directement ou indirectement – en faveur de la mobilité et des échanges culturels. La Division Sécurité humaine du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) soutient notamment diverses manifestations sur le thème des droits humains (Festival du film de Sarajevo, Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains à Genève, colloque sur les droits humains à Tunis, etc.).

L’Office fédéral des migrations (ODM) soutient quant à lui chaque année des manifestations et activités culturelles liées aux compétences de l’ODM (en 2011 : soutien au Festival Monde de Couleurs de Porrentruy, à des projets photographiques ou de cinéma documentaire). Le réseau de représentations diplomatiques et consulaires de la Suisse à l’étranger consacre également une partie de son budget à l’organisation de manifestations culturelles.

L’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT) a quant à lui élaboré un cadre national des certifications de la Suisse (NQF-CH) et des suppléments aux diplômes qui contribue à plus de transparence et de comparabilité des titres de formation professionnelle, facilitant ainsi la mobilité de l’emploi, également dans le domaine artistique et créatif.

Objetivo(s) de la Convención 2005 de la UNESCO
Cultural Domain(s)
Multi-domain
Cultural Value Chain
Creación
Producción
Distribución
Participación