Mise en place du Fonds d’Appui à la Presse Privée

Dónde
Burkina Faso
When
2020
Quién
Fonds d’Appui à la Presse Privée (FAPP)
Describe the main features of the policy/measure: 

En vue de garantir l'accessibilite de tous a une information diverse et plurielle de qualite et de creer les conditions favorables a l'execution des missions de service public des entreprises de presse privees, l'Etat burkinabe a juge pertinent et necessaire d'apporter une aide publique a la presse privee afin d'assurer sa viabilite. Dans son ambition de structurer durablement les entreprises de presse, le gouvernement s'est engage a accompagner la modernisation des infrastructures et equipements et a apporter un accompagnement financier aux activites desdites entreprises. C'est dans cette optique qu'il a cree par le decret Ndeg2015-1334/PRES-6-TRANS/PM/MC-CNT du 17 novembre 2015, le Fonds d'appui a la presse privee (FAPP). Les statuts du FAPP ont ete adoptes a travers le decret Ndeg2015-1664 / PRES-TRANS/PM/MC-CNT du 28 decembre 2015 qui met en place les organes d'administration et de gestion de l'etablissement : le Conseil d'administration, le Comite de financement et la Direction generale.

Dans le cadre de la mise en oeuvre de ses activites, le FAPP s'est dote d'un plan strategique 2017-2020 et d'une politique de credits.

Le FAPP est un etablissement public de l'Etat appartenant a la categorie des Fonds nationaux. Il a pour objet de consolider et de structurer l'appui de l'Etat au developpement de la presse privee dans toutes ses composantes ; notamment la presse ecrite, la radiodiffusion sonore et televisuelle et les medias d'information en ligne a travers plusieurs modalites d'intervention.

Il assure l'octroi de subventions de l'Etat aux entreprises de presse privee, le soutien a la sous-traitance de la distribution de la presse privee, l'octroi de prets a un taux preferentiel auxdites entreprises ainsi que le financement ou cofinancement de la formation, des etudes et conseils, du developpement de la presse privee et des projets d'interet collectif des entreprises de presse privees et des organisations professionnelles des medias.

Les subventions et les prets ne sont pas destines au fonctionnement des entreprises, mais plutot au financement d'investissements structurants pour assurer la viabilite et le developpement des entreprises de presse privees.

Le processus de selection des projets a financer annuellement est pilote par le Comite de financement paritaire et se deroule comme suit : lancement de l'appel a projets ; reception et etude technique des dossiers ; selection des projets ; financement des projets ; suivi des projets.

What are the results achieved so far through the implementation of the policy/measure?: 

La mise en oeuvre du plan strategique 2017-2020 a permis la realisation des resultats ci-apres :
- un accroissement de 60% du montant de la subvention annuelle qui est passe de de 250 millions FCFA en 2016 a 400 millions FCFA (727 273 USD) en 2017 soit 1,200 milliard FCFA (2 181 818 USD) sur la periode 2017-2019 ;
- une ligne de credit de 700 millions FCFA (soit 1 168 615 USD) par an, ce qui equivaut a 2,100 milliards FCFA (3 818 182 USD) sur la periode 2017-2019 destinee a soutenir les entreprises sous forme de prets a un taux preferentiel de 4%. Sur la meme periode, 9 entreprises de presse privee ont beneficie de credits pour un montant cumule de 303 848 973 FCFA (soit 552 453 USD);
- une << Etude diagnostique du marche de la presse privee au Burkina Faso >> realisee en 2019 et ayant permis de constater que le financement des activites des organes de presse prives est constitue essentiellement de fonds propres, de l'augmentation du capital (associes) et des subventions ; notamment celles accordees par l'Etat. Le financement par emprunt bancaire ne represente que 9,3% >>. Certains promoteurs des organes de presse prives affirmant que la subvention de l'Etat constitue leur principale source de financement ;

Pour l'annee 2020, marquee par la pandemie de la COVID 19 et ses impacts sur l'economie nationale y compris sur le secteur de la presse, le gouvernement a decide de facon exceptionnelle d'assouplir les criteres d'octroi des subventions afin de soutenir le maximum d'entreprises. Les entreprises de presse sont egalement eligibles au plan de relance de l'economie qui est dote d'un budget de 100 milliards FCFA soit 181 818 182 USD.

Il ressort de l'etude precitee que le FAPP a fortement contribue au maintien de plusieurs entreprises de presse privee. Le plaidoyer continue d'etre mene par les organisations patronales de la presse prive pour le relevement du montant de la subvention annuelle eu egard au nombre croissant des entreprises de presse privee.

Les couts de realisation de cette mesure sont evalues a 1 503 848 973 FCFA soit 2 734 271 USD

Financial resources allocated to the policy/measure in USD: 

2734271

Partner(s) engaged in the implementation of the measure: 
Name of partnerType of entity
Conseil Supérieur de la Communication (CSC)
Public Sector
Société des Editeurs de Presse (SEP)
Civil Society Organization (CSO)
Union Nationale de l'Audiovisuel Libre du Faso (UNALFA)
Civil Society Organization (CSO)
Has the implementation of the policy/measure been evaluated?: 
NO
Objetivo(s) de la Convención 2005 de la UNESCO
Dominios culturales
Cine / Artes audiovisuales
Industria editorial
Prioridades transversales
COVID-19