Mise en œuvre de la « Charte de la renaissance culturelle africaine »

Dónde
Argelia
When
2020
Quién
Ministère de la culture
Ministère des affaires étrangères
Établissements sous-tutelle
Describe the main features of the policy/measure: 

Inspiree par la << Charte culturelle de l'Afrique >> adoptee par les chefs d'Etat et de gouvernement de l'OUA, lors de sa 13e Session ordinaire tenue a Port Louis (Maurice) du 2 au 5 juillet 1976, et approuvee lors de la 1re Conference des Ministres de la culture de l'Union africaine, les 13 et 14 decembre 2005 a Nairobi (Kenya), la << Charte de la renaissance culturelle africaine >>, a vu le jour a la 6e Session de la conference de l'UA a Khartoum (Soudan) les 23 et 24 janvier 2006.

Guidee par le << Manifeste culturel panafricain d'Alger >> (1969) entre autres conventions et declarations internationales (UNESCO 1954, 1966, 1970, 1972, 2001, 2003, 2005, Charte africaine 1981, OUA 2001, UA 2005), cette charte culturelle du continent africain stipule dans son premier chapitre intitule << Principes fondamentaux des politiques culturelles >> en tant que production des peuples, des communautes de base, des artistes et des intellectuels, la culture est un facteur de progres social et une force motrice pour l'innovation que :
<< Les Etats ont pour mission essentielle de construire un environnement favorable a l'innovation et au developpement culturel. A cette fin, ils sont les garants de la liberte d'expression de l'ensemble des citoyens et des acteurs culturels. >> (Art. 9)

Il souligne egalement le fait que :
<< Les Etats s'engagent a assurer l'introduction des valeurs culturelles africaines et les principes universels des droits humains dans l'enseignement et dans les programmes d'information et de communication. >> (Art. 10)
Comme ils s'engagent a :
- << proteger et promouvoir la liberte des artistes, des intellectuels, des hommes et des femmes de culture ;
- soutenir financierement et materiellement les initiatives culturelles au niveau de toutes les couches de la societe ;
- faciliter l'acces de toutes les composantes de la population a l'education et a la culture. >>

En vue de la realisation des objectifs de cette charte, il est dit que les : << Etats africains devront definir des politiques de formation garantissant la liberte des artistes, des createurs et autres acteurs culturels. >> (Art. 16)

En fin, le chapitre 3 au titre << L'aide a la creation et a l'expression artistiques >> rappelle que :
<< Les Etats doivent creer un environnement favorable au renforcement de la creativite dans toute sa diversite, a travers notamment :
- la mise en place d'un cadre institutionnel approprie en vue de faciliter la creativite et l'expression artistique ;
- le soutien financier, technique et toute autre forme d'aide pour stimuler la creation et l'expression artistiques de preference par la creation de fonds nationaux pour la promotion de la culture et des Arts. (...) >> (Art. 22)

L'Algerie faisant partie de l'Union africaine et ayant ratifie la << Charte de la renaissance culturelle africaine >> dans le cadre des programmes d'echanges culturels afin d'assurer leur application et d'encourager la cooperation culturelle entre les pays africains. Cela concerne :
- l'institutionnalisation d'activites culturelles continentales ;
- la participation aux differentes manifestations culturelles visant le rayonnement de la culture algerienne dans le continent ;
- la participation des pays africains aux differentes activites culturelles internationales en Algerie ;
- la promotion la liberte d'expression culturelle entre pays africains ;
- l'echange et diffusion des experiences culturelles entre pays africains.

What are the results achieved so far through the implementation of the policy/measure?: 

- Large mobilite des artistes
- Echange et participation aux differentes manifestations culturelles : 2e Festival Panafricain 2009, Festivals de cinema et autres festivals culturels internationaux (musique symphonique, danse contemporaine, BD, etc.)

- << Esprit Panaf >> au Salon international de livre d'Alger : initie en 2009, cet espace permanent au sein du pavillon central du SILA invite chaque annee de grandes plumes de l'ensemble du continent africain pour debattre autour de riches et d'authentiques thematiques allant des enjeux, des reves et des espoirs de l'Afrique. Chaque annee des auteurs africains pour debattre et contribuer a des thematiques differentes.
En qualite de << pays invite d'honneur >> du SILA, plusieurs pays africains l'ont ete recemment : l'Egypte en 2016, l'Afrique du sud en 2017 et le Senegal en 2019.

- Algerie etait l'invite d'honneur du << African Month >> en Afrique du sud en mai 2018 : Projection de films algeriens, performance artistique du ballet algerien << Fen Bladi >>, concert de musique, exposition de peintures et de photographies, conferences sur le cinema algerien.

- La creation du Grand musee de l'Afrique en Algerie qui aura pour missions de faire connaitre les artefacts culturels vastes, dynamiques et divers de l'Afrique ainsi que l'influence que le continent a eue et continue d'avoir sur les differentes cultures du monde dans des domaines tels que l'art, la musique, la langue, la science, etc. Le Grand musee africain servira de centre focal pour la preservation et la promotion du patrimoine culturel africain.
Les Ministres de la culture des pays de l'Union Africaine, reunis a Nairobi (Kenya) en 2005 ont approuve la creation d'un Grand musee de l'Afrique a Alger. Trois (3) experts designes par l'UA, l'ICCROM et l'UNESCO se sont rendus a Alger en mars 2010. Un rapport a ete transmis a l'Union Africaine. Le Grand musee de l'Afrique a Alger comprend des espaces d'exposition et salle de spectacle autour des Arts Africains en plus un jardin au pied de la mer mediterranee
L'etude a ete faite en 2013, le projet est suivi par l'Agence de realisation et de gestion des grands projets (ARPC).
Des progres importants ont egalement ete realises en ce qui concerne le Grand musee de l'Afrique, dont le lancement est prevu en 2023.

Partner(s) engaged in the implementation of the measure: 
Name of partnerType of entity
État algérien, Union africaine, Ministère de la culture, Ministère des affaires étrangères, Établissements sous-tutelle
Public Sector
Artistes, auteurs, professionnels des métiers des arts, des lettres et de la cinématographie
Civil Society Organization (CSO)
Has the implementation of the policy/measure been evaluated?: 
YES
If yes, what are the main conclusions/recommendations?: 

L'evaluation se fait de facon biannuelle.

En 2019, le rapport de l'Union africaine/AUDA-NEPAD sur la mise en oeuvre de l'Agenda 2063 note que la renaissance culturelle africaine reste encore faible en Algerie. Il serait recommande alors de :
- Favoriser les echanges culturels entre l'Algerie et les pays africains.
- Encourager l'echange de service en termes d'experiences et d'expertises entre l'Algerie et les pays africains.
- Faciliter plus de mobilite des artistes, auteurs et professionnels de la culture dans l'axe Sud-Sud.
- Numeriser les donnees relatives a la culture afin de faciliter l'acces aux contenus culturels et creatifs, assurer leur diffusion et promouvoir les produits des differents pays africains entre eux.
- Inciter en Algerie des projets et des evenements mettant a l'honneur les cultures africaines dans toutes leurs expressions : langues, arts, litteratures, mode de vie et systemes de valeurs.