Mesures fédérales en faveur des gens du voyage en Suisse

Where
Suiza
When
2012
Objetivos clave de la medida:

Avec la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires en 2000, la langue des gens du voyage suisses – le yéniche – s’est vue attribué le statut de langue nationale sans territoire de la Suisse. La Confédération soutient financièrement l’Association des gens du voyage («Radgenossenschaft der Landstrasse») depuis 1986 déjà, et développe avec elle un projet de soutien pour recenser et enrichir le vocabulaire yéniche depuis 2007. Elle finance aussi la fondation «Assurer l’avenir des gens du voyage suisses», qu’elle a créée en 1997. Dans le cadre de la ratification de la Convention-cadre pour la protection des minorités nationales du Conseil de l’Europe (RS 0.441.1) en 1998, le Conseil fédéral a en outre déclaré que les gens du voyage suisses formaient une minorité au sens de la Convention-cadre, obligeant la Suisse à promouvoir des conditions leur permettant de conserver et développer leur culture. Cela suppose notamment de faciliter et soutenir par des mesures appropriées la création d’aires de stationnement et de transit pour les gens du voyage qui ont conservé un mode de vie itinérant. De manière générale, le manque d’aires de stationnement et transit ne s’est pas amélioré durant les dernières années. La Confédération poursuit ses efforts pour négocier avec les cantons la vente d’anciens sites militaires pour leur utilisation comme aires de séjour ou de transit. Au-delà de la langue, les yéniches ne bénéficient pour l’instant pas de mesures de soutien spécifiques à leurs expressions culturelles propres.

Objetivo(s) de la Convención 2005 de la UNESCO
Cultural Domain(s)
Multi-domain