Un laboratoire pour l’art contemporain : « Les Ateliers Sauvages »

Dónde
Argelia
When
2020
Quién
Les Ateliers Sauvages
Está medida ha sido notificada por la sociedad civil.
Describe the main features of the measure/initiative: 
Il s’agit d’un lieu de création, rencontres et résidences d’art contemporain, situés au cœur d’Alger qui a été créé dans l’optique d’une contribution de la socié-té civile à l’enrichissement culturel de la ville d’Alger. Sa situation géographique et son mode de fonctionnement ouvert favorisent la réappropriation du centre historique de la capitale algérienne par ses habitants, permettant à une des artères principales de la ville (rue Didouche Mourad) de reconquérir sa fonc-tion culturelle. Le projet remonte à 2015 où l’avocate, la féministe et l’ex-directrice des droits des femmes à l’UNESCO à Paris, Wassyla Tamzali acquiert une friche urbaine de 600 m2 dans la vue de transformer cet espace - qui fut auparavant des bureaux et lieux de stockage d’une industrie en conserverie - en un espace dédié aux artistes algériens et étrangers. La réhabilitation des lieux fut conçue par l’architecte et designer Feriel Gasmi Issiakhem en mettant en exergue les éléments architectoniques tels que la charpente métallique datant de 1932. Le 23 janvier 2015, la première exposition a accueilli cinq 5 artistes : Fella Tamzali Tahari, Maya Ben Chikh El Fegoun, Sofian Zouggar, Mehdi Bradi, Adel Bentounsi et Djamel Agagna. 60 œuvres ont été montrées au public dans l’appartement de la fondatrice. C’était la naissance des Ateliers Sauvages. Le 19 dé-cembre 2015 de la même année le public, était invité au premier événement « Les chantiers de l’art ». Les Ateliers Sauvages est un espace de recherches, de discussions et de partages qui intègre une action culturelle dynamique et indépendante, favorisant la création contemporaine de la jeune génération en Algérie et les rencontres issues de diverses collaborations entre artistes de divers univers. Le projet accompagne les projets de jeunes artistes et les soutient en les mettant en contact avec d’autres institutions spécialisées en art contemporain en dehors de l’Algérie pour faire connaître leurs travaux et les mettre sur un réseau international de vente et d’achat d’œuvres. Selon sa fondatrice : « Les Ateliers Sauvages ont réalisé depuis leur création un programme de résidences artistiques pour un objectif double : faire collaborer avec des artistes internationaux des artistes algériens, de fait assigné à domicile par l’échiquier politique international et faire découvrir aux lauréats de ces résidences la culture algérienne, sauvage et complexe. » Ces résidences pour artistes sont un des moyens qui favorisent la mobilité, l’échange et le partage d’expériences entre les artistes, les curateurs, les amateurs d’art, et à la société civile. Les Ateliers ont reçu des artistes de : Alger, Annaba, Athènes, Ramala, Bethléem, Paris, Tours, Tunis, Dunkerque, Saint-Denis, Budapest, etc. Les Ateliers Sauvages se composent de plusieurs espaces : - Un espace de plus de 400 m2 de création et d’ateliers, de rencontres et diverses collaborations ; - Une petite salle de projection ; - Une espace d’édition ; - Une bibliothèque de revues et d’ouvrage d’art ; - Une galerie d’exposition à l’étage ; - Deux studios de résidence au sein des ateliers ; - Une cuisine collective et laverie ; - Un appartement au 8e étage du même bâtiment pour les résidences d’écriture. Tous les arts confondus sont accueillis : arts visuels, cinéma, théâtre, musique, design, architecture, photographie.
What are the results achieved so far through the implementation of the measure/initiative?: 
Depuis leur création en 2015, le palmarès des Ateliers Sauvages se démontre très riche : - 120 artistes de tout univers ont travaillé en résidence ou en collaboration, en invitant à chaque fois des artistes majoritairement algériens de plusieurs wilayas et internationaux : Suisse, Italie, Maroc, Tunisie, France, Allemagne, Canada, Espagne ; - Plusieurs collaborations avec des institutions internationales ou instituts présents sur le territoire national : Institut du monde arabe (Paris), Cité inter-nationale des arts (Paris), Triennale de Milan, Institut français d’Algérie, Institut Cervantès, Institut culturel Italien d’Alger, la Wallach Gallery New York, « La Colonie » de Kader Attia (Paris), le Centre d’art contemporain de Rabat ; - Mise en place d’un prix pour le cinéma dans le cadre des Journées internationales du cinéma de Bejaia : le « Prix Hafid Tamzali » qui consiste à un soutien financier et une résidence offerte aux lauréats. Trois (3) prix ont déjà été attribués ; - Soutien financier de plusieurs projets de cinéma, avec des films longs ou courts-métrages, plusieurs d’entre eux ont déjà été primés lors de festivals internationaux. Dans le domaine des arts visuels, les Ateliers Sauvages soutiennent les artistes plasticiens en réalisant des partenariats avec des structures muséales et galeries internationales. Plusieurs jeunes artistes algériens ont été programmés dans des événements internationaux : Aman/Jordanie, Montréal/Canada, Copenhague/Danemark, Bierut/Liban, Palestine, Paris, … Les Ateliers Sauvages ont soutenu financièrement et logistiquement les professionnels du cinéma en offrant gracieusement des hébergements dans leurs résidences ou la projection de leurs films : Kindil el Bahr (41’) de Damien Ounouri et Adila Bendimerad Leurs Algérie (72’) de Lina Soualem Beatrice un siècle (97’) de Hejer Charf Venue, Revenue (32’) de Hichem Merouche A l’échelle nationale et internationale, les Ateliers Sauvages jouissent d’une réputation installée dans le temps. C’est ainsi que depuis leurs créations, ils sont souvent sollicités par diverses structures, culturelles, muséales pour collaborer avec eux dans diverses manifestations et servir de lieux de diffusion et de rayonnements pour leurs évènements. Voici la rétrospective quasi-exhaustive (Janv. 2015 - Nov. 2020) des artistes qui ont résidé aux Ateliers Sauvages ou été invités pour une monstration, confé-rences, diffusion d’ouvrages, de film, concert de musique ou exposition : - Artistes résidents : 1. Abdelghani Raoui, réalisateur, Algérie (Prix Hafid Tamzali) 2. Atef Berredjem, artiste plasticien, Algérie 3. Lina Souilem, artiste réalisateur, France (Prix Hafid Tamzali) 4. Fouad Bouattba, artiste plasticien, Algérie/France 5. Paula Builing, artiste bédéiste, Allemagne 6. Anna Lopez Luna, artiste plasticienne, Espagne/France 7. Wassyl Tamzali, designer sonore, Algérie/France 8. Paul Marchesseau, designer, France 9. Mika Oki, designer sonore, France/Japon 10. Stella Boogie Men, percussionniste, Algérie 11. Xiavier Boissarie, designer, France 12. Rudie Deceliere, commissaire d’exposition-artiste, Suisse 13. Paloma Colombe, vidéaste chercheuse – France/Algérie 14. Cheikh Cedric, musicien, Algérie 15. Myako, Productrice Dj, France 16. Naim Boukir, artiste plasticien, Algérie (2 résidences) 17. Sofiane Zouggar, artiste plasticien, Algérie 18. Mouna Bennamani, artiste plasticienne, Algérie 19. Mahmoud Agraine, artsite photographe, Algérie 20. Pablo Cost, artiste, France 21. Antoine Guillot, metteur en scène, France 22. Dallila Dalleas, artiste plasticienne, France/Algérie 23. Yunes Merabet, Comédien, Algérie 24. Rym Hayouni, artiste comédienne, Tunisie 25. Lamine Sakri, artiste plasticien, Algérie 26. Ryma Rezaiguia, artiste plasticienne architecte, Algérie 27. Alexandra Roussopoloss, artiste plasticienne, Grèce/France (2 rési-dences) 28. Tarik Mesli, artiste plasticien, Algérie/Allemagne 29. Mehdi Djellil, artiste plasticien, Algérie 30. Maya Bachir el Feggoun, artiste plasticien, Algérie 31. Mounir Gouri, artiste plasticien, Algérie 32. Adel Bentounsi, artiste plasticien, Algérie 33. Adila Bendimerad, productrice comédienne, Algérie 34. Anne Murray, artiste plasticienne-commissaire-auteur, Espagne 35. Radia Nova, artiste plasticienne, Algérie/France 36. Nawel Louerrad, artiste bédéiste, Algérie 37. Fella Tahari Tamzali, artiste plasticienne, Algérie 38. Daikha Dridi, journaliste-auteur, Algérie/USA 39. Marie Dubois, artiste plasticienne, France 40. Christian Stuker, artiste plasticien, Suisse 41. Samir Mohellebi, compositeur, France/Algérie - Artistes invités : 1. Mustapha Benfodil, journaliste-auteur, Alger 2. Hedjer Charf, auteur réalisatrice, Tunisie/Canada 3. Leila Lakhdar, auteure, Tunisie 4. Djalila Kadi Hanifi, auteure, Algérie 5. Ahmed Bejaoui, historien du cinéma, Algérie 6. Nadira Laggoune, historienne et critique de l’art-commissaire, Algérie 7. Ammar Bouras, artiste photographe-plasticien, Algérie 8. Maria Daif, militante culturelle, Maroc 9. Manel Romadani, artiste plasticienne, Tunisie 10. Hakim Rezaoui, artiste photographe, Algérie 11. Sofia Djama, réalisatrice, Algérie 12. Selma Hellal et Sofiane Hedjadj, éditeurs Barzakh, Algérie 13. Bénédicte Alliot, directrice de la Cité internationale des arts, France 14. Feriel Gasmi Issiakhem, designer-commissaire d’exposition-chercheuse, Algé-rie 15. Chakib Bouzidi, musicien, Algérie 16. Walid Aidoud, plasticien, commissaire-Box 2, Algérie 17. Bastien Gallet, philosophe-commissaire d’exposition, France 18. Walid Bouchouchi, plasticien-designer graphiste, Algérie/France 19. Philipe Piguet, critique d’art-commissaire d’exposition, France 20. Tarik Bouarrara, comédien, Algérie 21. Christelle François, chorégraphe, France 22. Claudio Burrei, artiste plasticien, Italie 23. Leila Shahid, militante politique, Palestine/France 24. Karim Shikh, éditeur Apic, Algérie 25. Massinissa Selmani, artiste plasticien, France/Algérie 26. Djamel Agagnia, artiste plasticien, Algérie/Tunisie 27. Elisa Biagini, poétesse, Italie 28. Samira Neggrouche, poétesse, Algérie 29. Salim Dada, compositeur-musicien-chercheur et chef d’orchestre, Algérie 30. Daho Djerbal, chercheur-historien-auteur-universitaire-revue Naqd, Algérie 31. Samir Ardjoum, critique cinéma-réalisateur, Algérie/France 32. Amina Menia, artiste plasticien, Algérie 33. Damien Ounouri, réalisateur, Algérie 34. Hichem Merrouche, photographe, Algérie 35. Fabien Merelle, artiste, France 36. Mare-Anne Yemsi, commissaire d’exposition, France 37. Fatma Cherif, réalisatrice, Tunisie 38. Rym Mokhtari, artiste bédéiste-enseignante ESBA, Algérie 39. Abderrahmane Krimat, cinéaste, Algérie 40. Jamel Matari, designer-photographe, Algérie 41. Denis Martinez, artiste, Algérie/France 42. Dominique Lavigne, auteur, France En autonomie financière et managériale, les Ateliers Sauvages fonctionnent en tant que mécènes et encouragent les artistes qu’ils reçoivent à poursuivre leurs recherches et projets. Les fonds proviennent de sa fondatrice, des collaborations avec les instituts culturels accrédités en Algérie (IF, CCA, IC, …) et des particuliers. Les ressources financières sont variées selon les projets, la configuration et l’importance. Cela varie entre 200 000 Dzd et 1 200 000 Dzd (1 700 $ - 10 000 $)
Objetivo(s) de la Convención 2005 de la UNESCO
Cultural Domain(s)
Multi-dominio
Prioridades transversales
Jóvenes