Institutionnalisation d’un festival associatif : « DimaJazz »

Dónde
Argelia
When
2020
Quién
Ministère de la culture
Commissariat du Festival culturel international annuel de la musique jazz
Describe the main features of the policy/measure: 

Le parcours du DimaJazz est sans doute un exemple de maintien et un cas illustratif de l'emergence d'une dynamique culturelle civile malgre les difficultes.

Ne en 2003 a l'initiative de l'association musicale Limma et du batteur algerien Aziz Djemame, il se deroulait jusqu'en 2011 pendant cinq (5) jours au mois de mai au Theatre regional de Constantine (TRC).

Apres quatre (4) editions maintenues sans faute et ce, grace a l'energie de l'equipe de l'association organistique, a l'aide des collectivites locales et des sponsors prives, mais egalement grace a l'implication et l'encouragement des artistes ainsi que la fidelite d'un public venant de toute l'Algerie mais egalement de Tunisie, France et d'autres pays voisins, DimaJazz s'est vu institutionnalise par l'Arrete ministeriel du 30 juillet 2007 portant institutionnalisation du Festival culturel international annuel de la musique jazz. Le comite organisationnel est passe d'association au Commissariat de festival.

En 2011, la programmation est passee a sept (7) jours incluant un festival << off >> et gratuit en plein air, ainsi que des master-classes.

Accueillant des artistes algeriens, maghrebins, americains, francais, belges et du monde entier, le festival organise egalement des expositions sur la memoire du jazz et du DimaJazz, des conferences de musicologues, des workshops, des master-classes artistiques et des sessions de formation aux techniques de sons.

Les courants musicaux du DimaJazz vont du jazz, du jazz-rock et du blues a la musique gnawa, chaabi, malouf, flamenco, salsa, fusion et autres musiques du monde entier.

What are the results achieved so far through the implementation of the policy/measure?: 

Public fidelise et organisation et regie technique de plus en plus professionnelles, DimaJazz est devenu un embleme identitaire de la ville de Constantine et le plus important evenement consacre au jazz en Algerie.

Depuis 2003 a 2019, 16e edition ont eu lieu du DimaJazz avec une affiche internationale renouvelee et composee des meilleurs musiciens de jazz algeriens, africains et du monde :

Fawzi Chekili, Mokhtar Samba, Faycal Salhi, Ba Cissoko, Tony Allen, Karim Ziad, l'Orchestre national de Barbes, Aka Moon, Alain Caron, Nguyen Le, Dhafer Youssef, Boney Fields, Steve Coleman, Omar Sosa, Lucky Peterson, Al Di Meola, Randy Brecker, Chucho Valdes, Aka moon, Didier Lockwood, Paco Sery, Aziz Sahmaoui, Oum, Radiodervish, Zawinul Syndicate, Juan Carmona, P'tit Moh, Yuri Buenaventura, Madar, Incognito, Jazzarab, Rabih Abou Khalil, Salim Fergani, Trilok Gurtu, Magic Malik, Bernard Allison, Sixun, Philip Catherine, Maceo Parker, Jean-Jacques Elangue, Keziah Jones, L. Subramaniam, Jean-Marie Ecay, Anis Benhallak, Ithrene, ...

Financial resources allocated to the policy/measure in USD: 

Les budgets alloues par le Ministere de la culture :
- 2014 : 45 millions Dzd (570 000 $)
- 2015 : 40 millions Dzd (420 000 $)
- 2016 : reliquat et sponsoring (pas de participation du MC)
- 2017 : edition annulee
- 2018 : autofinance et sponsoring (pas de participation du MC)
- 2019 : 15 millions Dzd (120 000$)

Partner(s) engaged in the implementation of the measure: 
Name of partnerType of entity
Ministère de la culture, Commissariat du Festival culturel international annuel de la musique jazz, Collectivités locales, Établissement sous-tutelle (TRC, ONCI, Palais de la culture, AARC, …), Radio algérienne (ENRS), Entreprise publique de télévision
Public Sector
Banque BNP Pariba El Djazaïr, hôtels, opérateurs économiques locaux, quotidien Horizons, agenda culturel on ligne Kherja
Private Sector
Association musicale Limma
Civil Society Organization (CSO)
Has the implementation of the policy/measure been evaluated?: 
YES
If yes, what are the main conclusions/recommendations?: 

Avec de modestes budgets institutionnels en tant que festival international, DimaJazz a pu realiser l'essentiel de ce qui est exige de tels types d'evenements, a savoir : une facture artistique exceptionnelle, une qualite technique exemplaire et une organisation saluee par le public, en plus d'un rayonnement mediatique qui etale une belle image de l'Algerie au restant du Monde. Sans oublier la formation et les rencontres entre professionnels et amateurs qu'offre ce festival.

L'annulation de l'edition 2017 du festival etait une stupefaction pour les amateurs de jazz et les habitants de la ville des ponts.
Il serait opportun de rehabiliter et promouvoir ce festival au rayonnement culturel international indeniable.