Initiatives des cantons et des communes pour l'intégration de la culture dans les politiques de développement durable

Where
Suiza
When
2012
Objetivos clave de la medida:

Cas exemplaire, la Ville de Genève est particulièrement avancée dans ce dossier: signataire de la Charte et des engagements d’Aalborg en faveur du développement durable, elle a dès son adhésion à ces principes en 2008 développé une réflexion propre pour y intégrer la culture. Sur 13 objectifs prioritaires établis à cet effet, le 12eme a trait à la culture et se décline en 3 volets distincts: (1) le développement d’un programme handicap et culture (2) le développement de la déontologie dans les musées et (3) la mise à niveau des infrastructures culturelles en termes de patrimoine et d’offre de lieux de représentation (pour le public) et de travail (pour les artistes), qui concerne 17 sites différents de la commune. Le Département de la culture et du sport s’engage par ailleurs sur les objectifs prioritaires n°5 (Biodiversité) et n°9 (actions communautaires de proximité) de mise en oeuvre des engagements d’Aalborg. La Ville de Genève prévoit de poursuivre cette réflexion sous la législature 2011-2014 et envisage également de le faire à plus long terme. Genève est d’ailleurs la seule ville suisse à avoir adhéré à l’Agenda 21 pour la culture. Le canton de Genève dispose quant à lui d’une Loi pour l’action publique en vue d’un développement durable qui – si elle ne mentionne pas explicitement la culture – propose de faire converger l’ensemble des activités des pouvoirs publics vers un objectif de développement durable. Il élabore par ailleurs actuellement un projet de loi qui précise le rôle de l’Etat en termes de diversité des expressions culturelles.

Les Agendas 21 en faveur du développement durable sont monnaie courante sur les plans cantonal et communal, et bien qu’il ne s’agisse pas d’Agenda 21 pour la culture ceux-ci comportent fréquemment une composante culturelle, comme dans le cas des Villes de Fribourg et d’Yverdon-les-Bains. Dans le canton du Jura par exemple, le Juragenda 21 existe depuis 2004. Il prend appui sur le cadre de référence du projet MONET quant à son objectif de solidarité sociale et de renforcement de la cohésion sociale (Cadre de référence cantonal de développement durable 2006). Un postulat correspondant tient à la garantie des droits de la personne humaine («Chaque individu a le droit de vivre dans la dignité et le droit à l’épanouissement de sa personnalité. La démocratie, le droit et la diversité culturelle sont garantis») ainsi que des postulats relatifs à l’égalité des chances («Personne ne doit être victime de discrimination en raison de ses qualités visibles ou invisibles; l’intégration de groupes de population ou de régions défavorisées dans la vie économique, sociale, culturelle et politique doit être encouragée») ou de solidarité internationale, de développement et de préservation du capital humain («Le savoir collectif et l’héritage socio-culturel doivent être encouragés et enrichis durablement»).

Le canton de Berne a pour sa part axé son programme gouvernemental de législature pour la période 2007-2010 autour du principe de développement durable et de sept priorités, dont quatre sont reprises dans le cadre de la stratégie culturelle bernoise (Stratégie culturelle pour le canton de Berne 2009), qui s’est fixée pour objectif de préserver, promouvoir et mettre en valeur de manière durable ses activités culturelles et son riche patrimoine. Ces priorités sont l’innovation (la culture, source de réflexion et d’inspiration, contribue à créer un climat favorable à l’économie et à la société) ; la formation de haute qualité (la culture permet à chacun de développer sa propre identité, de s’intégrer socialement et de voir l’avenir comme une chance) ; la cohésion (la culture est présente aussi bien dans les agglomérations que dans les espaces ruraux, elle est envisagée dans sa diversité) et la politique sociale (la culture constitue un élément essentiel de la qualité de vie et des loisirs et contribue ainsi à faire de chaque style de vie une réalité librement choisie).

Objetivo(s) de la Convención 2005 de la UNESCO
Cultural Domain(s)
Multi-domain
Cultural Value Chain
Creación
Producción
Distribución
Participación