Fonds pour la coopération culturelle entre le Territoire de Belfort et la République et Canton du Jura

Dónde
Suiza
Cuándo
2016
Quién
Pour la Suisse : République et canton du Jura, Service des affaires culturelles
Objetivos clave de la medida:

Dans le cadre de l’Accord de Coopération entre le Territoire de Belfort et la République et canton du Jura (1988), divers projets de coopération transfrontalière ont été développés au cours des dernières décennies entre les deux collectivités territoriales voisines. En octobre 2006, un nouvel Accord politique a permis de développer un programme d’activités dans les domaines de la mobilité et de la culture – dans ce second domaine en particulier à des fins d’échange régulier, de co-création de manifestations et de mise en réseaux des acteurs culturels franco-suisses et européens.

Dans ce cadre, un fonds pour la coopération culturelle entre les deux collectivités a été mis en place. Celui-ci vise à promouvoir une coopération accrue entre opérateurs culturels en encourageant la mobilité et les actions transfrontalières et par la mise à disposition d’aides financières ponctuelles pour la réalisation de projets. Par ce biais, il doit notamment contribuer à la mise en valeur de l’espace culturel commun aux deux populations, fondé sur un héritage culturel partagé ; au renforcement des liens entre les deux collectivités et à la création de nouveaux partenariats ou projets. Il est ouvert à la participation des opérateurs culturels des deux territoires.

La Convention de coopération, le Fonds de coopération culturelle et son règlement ont été renouvelés par le Gouvernement jurassien le 22 mars 2016.

Alcance de la medida:
Regional, International
Naturaleza de la medida:
regulatory, financial
Característica principal de la medida:

Mise en place d’un fonds pour la coopération culturelle.

Afin de répondre aux objectifs que le fonds soutient, un appel à projets visant à octroyer des aides financières uniques pour des actions transfrontalières dans les domaines artistiques et culturels est régulièrement lancé. De manière générale, une attention particulière est accordée aux actions favorisant non seulement une réalisation mais aussi une élaboration commune.

Resultados esperados a través de la implementación de la medida:

Renforcement de la coopération et des échanges culturels entre le Territoire de Belfort et la République et canton du Jura

Recursos financieros asignados para implementar la medida:

Environ CHF 100'000 par an (€ 96'000; USD 103’890).

S’y ajoutent une mise à disposition des ressources humaines propres aux services des deux collectivités publiques (Service de la Coopération de Belfort et Office de la culture du Jura).

Principales conclusiones de la evaluación de la medida:

L’évaluation a d’une part permis d’identifier plusieurs défis relatifs à ce projet :

  • Nécessité de disposer d’une volonté politique forte de part et d’autre, et de donner un sens permanent et renouvelé aux échanges culturels et aux défis communs ;
  • Besoin de travailler sur une temporalité longue (projets de moyen à long terme) ;
  • Nécessité de s’inscrire dans des réseaux aux rayonnements supérieurs (échelle nationale ou suprarégionale en particulier).

D’autre part, elle a permis de constater des progrès à plusieurs niveaux :

  • Développement de l’assortiment, améliorations qualitative et quantitative et professionnalisation de l’offre culturelle sur les deux territoires ;
  • Rayonnement international des meilleures pratiques et institutions culturelles ainsi que de certains projets, artistes et œuvres ; meilleure circulation des œuvres et des artistes de part et d’autre de la frontière ;
  • Facilitation d’accès à divers réseaux (institutions, médias, etc.).

Cette évaluation a également permis d’identifier un aspect actuellement jugé insatisfaisant : la circulation des publics de France en Suisse et inversement.

Indicadores utilizados para determinar el impacto:
Analyses qualitatives découlant de deux études (Etude d’économie culturelle (mai 2014) ; Etude des pratiques culturelles (2016)) ainsi que d’un article universitaire en sociologie de la culture, Strasbourg-Lausanne (2009).