La diversité, mesure d'une politique culturelle

Where
Suiza
When
2012
Objetivos clave de la medida:

Une réflexion similaire à celle du canton de Bâle-Ville sur le rôle de la culture dans l’intégration a été menée à l’occasion du lancement, en 2009, du Fonds interculturel de la Ville de Lausanne, dont les objectifs sont de «promouvoir les échanges entre les communautés suisse et étrangères, favoriser l’intégration sociale par une interaction dynamique dans les quartiers, mettre en relief l’expression et la diversité culturelle de Lausanne». La Ville de Lausanne a par ailleurs fait de la diversité de son offre culturelle un fer-de-lance de sa politique de promotion de la Ville pour la période 2009-2013.

C’est dans cette optique d’attractivité culturelle et d’intégration que la plupart des cantons et communes suisses mènent une réflexion sur la diversité de leur offre culturelle. Le canton de St-Gall souhaite lui aussi en faire un axe fort du développement de l’identité culturelle de sa région, notamment en investissant dans le renforcement des infrastructures, jugées indispensables au développement d’une diversité de l’offre (Förderung der Kulturinfrastruktur 2008). Quant à la Ville de St-Gall, elle se démarque dans l’encouragement de la création culturelle indépendante, mettant notamment sur pied un petit crédit exclusivement réservé à l’encouragement de projets et de manifestations organisés par des femmes. Le canton d’Uri a lui aussi fait le choix d’un renforcement de ses infrastructures culturelles par la fondation en 2007 d’un centre de compétences national pour la documentation, la recherche et la formation continue en matière de musique populaire (Haus der Volksmusik, Altdorf).

Dans le canton de Soleure, le fait de «Protéger la diversité culturelle» s’est imposé comme un objectif de législature pour la période 2009-2013, la diversité culturelle étant considérée comme une base de l’attractivité locale et comme la précondition d’une société de la connaissance interconnectée et prospère.

Cas exemplaire, le canton de Neuchâtel a également inscrit la diversité des expressions culturelles dans son action politique, exigeant que «l’Etat veille à une coordination judicieuse des efforts culturels et des moyens mis en oeuvre, en tenant compte de la diversité des régions, des vocations particulières et de la variété des formes d’expression artistique» (art. 8 al. 1 de la Loi sur l’encouragement des activités culturelles de 1991). En découle le besoin de «maintenir une vie culturelle diversifiée et une culture populaire vivante» comme l’un des quatre axes prioritaires de la politique culturelle du canton (Plan d’intention du Conseil d’Etat 2006-2009), avec un accent particulier sur la vie culturelle participative se manifestant notamment dans les arts populaires (fanfares, chorales, etc.), ces manifestations étant considérées comme bénéfiques à la qualité de vie et à l’attractivité de la région. Le canton de Neuchâtel participe d’ailleurs au projet «Cités interculturelles» du Conseil de l’Europe. Dans ce cadre avait été organisée une visite d’étude destinée à présenter la stratégie interculturelle cantonale, ainsi qu’une manifestation publique sur le thème de la diversité culturelle en Suisse (27 novembre 2009).

Objetivo(s) de la Convención 2005 de la UNESCO
Cultural Domain(s)
Multi-domain
Cultural Value Chain
Creación
Producción
Distribución
Participación