Création du Centre Nationale pour le Cinéma et l'Image (CNCI)

Where
Túnez
When
2016
Who
Centre National du Cinéma et de l'Image CNCI
Direction générale des arts audio-visuels et scéniques
Objetivos clave de la medida:

Le ministère des affaires culturelles œuvre depuis 2012 à assoir des politiques et des mesures visant à promouvoir le cinéma en Tunisie à travers une institution nouvellement créée : le CNCI. Parmi les principaux objectifs du CNCI :   

1/ Permettre aux jeunes cinéastes d'émerger et d'initier des projets que ce soit dans le domaine de la création ou dans le développement de leurs capacités à produire des œuvres cinématographiques.

2/ Mieux structurer l'industrie cinématographique tunisienne afin qu'elle soit viable.

3/ Soutenir financièrement la production cinématographique (outre les subventions directes issues des budgets du ministère, les projets ayant trait au cinéma peuvent prétendre aux financements du Fonds d'Encouragement de la Création Littéraire et Artistique).

4/ Accroitre la diversité de l'offre et améliorer les conditions de diffusion et l'accès à des œuvres cinématographiques.

5/ Promouvoir le cinéma tunisien à l'échelle internationale.

6/Inciter les entrepreneurs dans le domaine culturel à investir dans des projets de salle de cinéma.

7/ Protection du fond de la cinémathèque tunisienne notamment grâce à la numérisation et à l'indexation.

Les mesures ciblent les jeunes en quête de reconnaissance et qui souhaitent intégrer le milieu compétitif des industries cinématographiques. Elles ciblent également les productions qui n'ont pas une dimension commerciale avérée comme les films documentaires. Elles tendent à accroitre le rôle des membres de la société civile afin de dynamiser le secteur et de permettre la vulgarisation du cinéma auprès des plus jeunes ainsi que de garantir l'accès à cette expression artistique dans les zones défavorisées ne disposant pas d'infrastructure pour la projection de films.

Alcance de la medida:
Regional, National, International
Naturaleza de la medida:
legislative, regulatory, financial, institutional
Característica principal de la medida:

Le ministère des affaires culturelles a créé le Centre National du Cinéma et de l’Image (CNCI) en vertu du décret-loi n° 2011-86, qui a pour mission l’élaboration et la mise en œuvre de politiques publiques en matière du cinéma et de l’image animée et la promotion de l’industrie cinématographique en finançant directement la création, la production et la diffusion d’œuvres cinématographiques et audio-visuelles ainsi que l’organisation des métiers liées à tous ces domaines. Le CNCI promeut entre autres les organismes de la société civile œuvrant dans ces domaines de compétence comme les clubs de cinéma amateurs ou les forums et festivals organisés par les associations.

Sur le plan financier, le CNCI a financé vingt cinq projets soumis par des organismes  de la société civile (associations) pour un montant dépassant 400 milles dinars; a subventionné le tournage de 21 films dont 16 longs métrage pour un montant avoisinant les cinq millions de dinars; subventionne le festival international Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) ainsi que d'autres festivals du cinéma amateur (à hauteur de 1.7 million de dinars); finance la participation des cinéastes tunisiens dans le festival du cinéma de Canne et dans d’autres festivals de renommée internationale; a subventionné la réhabilitation de plusieurs salles de cinéma privées (notamment à travers la digitalisation) et la création de nouvelles salles pour une enveloppe avoisinant 1 million de dinars (il est prévu qu'en 2016 ce chiffre atteint 1.5 million de dinars); consacre des financements importants en vue de la numérisation du patrimoine filmographique en Tunisie.

Resultados esperados a través de la implementación de la medida:

Plusieurs facteurs entravent la marche de l'industrie cinématographique tunisienne vers la prospérité et la viabilité et vers l'équilibre économique. Parmi les pierres d'achoppement citons : le délabrement de l'infrastructure (salles de projection), la précarité des structures de production, l’exigüité du marché national, les difficultés à obtenir des financements. Le tout fait que cette industrie peine à atteindre l'équilibre économique souhaité et à devenir rentable (à l'exception de quelque rares cas).

La mesure prise par les autorités publiques en charge de ce secteur auront pour effet d'instaurer une bonne gouvernance des ressources de financement publiques (au sein du CNCI, une commission mixte formée en majorité par les professionnels du secteurs décide de l'octroi des différentes subventions publiques pour le cinéma) et notamment une flexibilité et rapidité dans le déblocage des fond (grâce au statut du CNCI). L'ouverture du Fonds d'Encouragement de la Création Littéraire et Artistique en 2013 par décret a permis d'accroître les possibilités de trouver des financements pour les projets filmographiques ce qui augmente la capacité d'intervention de l'Etat en terme de financement. Ainsi une partie des problèmes de financement est résolue.

Notons que les aides visent l'étape de la création (écriture ou amélioration de scénarios) tout comme l'étape de la production. La distribution reste tributaire du réseau de salles de cinéma ou des salles équipées de matériel de projection disponibles.

Le projet d'amélioration de l'infrastructure (sur 5 ans) notamment concernant les lieux de diffusion ainsi que l'encouragement des organisations de la société civile en matière de vulgarisation du cinéma, auront pour effet de garantir l'accès à ce type de biens culturels au profit des citoyens en particulier issus des régions défavorisées.

 

Recursos financieros asignados para implementar la medida:

Difficile de déterminer avec précision les ressources financières allouées au secteur du cinéma en Tunisie pour la période de 2012 à 2015 notamment parce qu'elle peut émaner de plusieurs organismes et établissements, qu'ils soient gouvernementaux, privés ou appartenant à la société civile. Mais nous pouvons par ailleurs nous baser sur les chiffres émanant du CNCI et du ministère des affaires culturelles.

Le budget total alloué à la promotion de l'industrie du cinéma est estimé à : 23.834.000 dinars

dont un montant de 14.000.000 dinars, alloué à l'aide à la production.

dont un montant de 2.850.000 dinars, alloué à l'aide à l’acquisition des films tunisiens (droits non commerciaux).

dont un montant de 1.395.000 dinars, alloué à l'aide à la mise à niveau des salles de projection cinématographiques.

dont un montant de 1.275.000 dinars, alloué à la participation aux manifestations cinématographiques internationales.

dont un montant de 404.000 dinars, alloué à soutenir des associations œuvrant dans le domaine du cinéma

dont un montant de 3.910.000 dinars, alloué au festival des Journées Cinématographiques de Carthage.

Objetivo(s) de la Convención 2005 de la UNESCO
Cultural Domain(s)
Cine / Artes audiovisuales
Cultural Value Chain
Creación
Producción
Distribución
Participación