LA COTE D’IVOIRE MISE SUR L’ECONOMIE NUMERIQUE

Where
Côte d'Ivoire
When
2017
Who
Ministère de l’Economie Numérique et de la Poste et ses structures sous tutelle, notamment :
AIGF / l’Agence Ivoirienne de Gestion des Fréquences radioélectriques
ANSUT / Agence Nationale du Service Universel des Télécommunications/ TIC
ARTCI / Autorité de Régulation des Télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire
ESATIC / Ecole Supérieure Africaine des Technologies de l’Information et de la Communication
VITIB / Village des Technologies de l’Information et de la Biotechnologie
 Les ministères sectoriels concernés par le développement du secteur des technologies créatives et de l’économie numérique
Objetivos clave de la medida:

Le Gouvernement s’est donné comme ambition d’assurer le Développement par les TIC, de sorte à créer les bases pour le déploiement d’une économie numérique pouvant impacter durablement l’économie, changer en profondeur le fonctionnement de l’économie sociale, et créer les fondamentaux pour une économie du savoir au service des populations ivoiriennes

 

Cet écosystème permettra à la CI de disposer à terme de services TIC compétitifs et accessibles à tous

 

Les TIC constituent un levier pour le développement de la CI à cause de son impact considérable sur toutes les branches de l’économie nationale en termes d’innovation, de productivité et d’accélérateur de croissance

 

Le Gouvernement s’est engagé dans une politique qui vise à promouvoir l’émergence par le développement d’une économie numérique en intégrant l’utilisation des TIC dans toutes les sphères de la vie nationale

 

L’objectif principal est de coordonner les actions menées en faveur des technologies créatives et de l’économie numérique, de sorte à créer plus de valeurs, plus d’emplois pour la jeunesse et les femmes, plus d’accès au savoir pour nos populations

 

Objectifs spécifiques, notamment:

-Mettre en place un cadre réglementaire en adéquation avec les enjeux du secteur de télécoms et des TIC

-Développer les infrastructures de connexion et proposer une offre abondante en réseaux HD

-Structurer et sécuriser l’environnement numérique

-Favoriser l’appropriation des TIC par l’ensemble des citoyens et vulgariser les outils et services TIC

-Créer un environnement favorable à l’investissement

-Former une expertise nationale en matière de TIC

-Encourager le développement d'activités créatrices de richesses et génératrices d’emplois nouveaux

-Inciter au développement de contenus locaux profitables aux populations

-Créer les conditions de l’émergence d’une économie numérique, notamment en faveur des ICC locales

Alcance de la medida:
Local, Regional, National, International
Naturaleza de la medida:
regulatory, financial, institutional
Característica principal de la medida:

Aujourd’hui, le monde entier est devenu tributaire des technologies, au point d’en faire une source indépendante de création de métiers nouveaux (métiers dont l’existence tient aux seuls TIC)

 

Une économie à part entière, facteur d’accélération, dont les ressorts sont endogènes, s’est créée en parfaite interaction avec l’économie traditionnelle

 

Les enjeux de développement de l’économie numérique ont conduit la CI à fixer des objectifs opérationnels qui baliseront notre marche au cours des prochaines années avant fin 2020 :

- assurer une couverture de 100% de la population en services de téléphonie

- porter le taux de couverture data/internet à plus de 90% de la population -porter le taux de pénétration de l’accès haut débit à près de 50 %

- disposer d’un cyber espace de sécurité accrue et de confiance

- fournir des services en ligne, à travers le programme de gouvernance électronique de l’Etat (eGouv). Ce programme comprend la mise en œuvre, en étroite collaboration avec les ministères sectoriels, d’un plan de numérisation des processus de production et d’offres de services de l’ensemble de notre Administration (e-Administration). Il s’agit entre autres de la mise en place de l’identifiant unique, qui simplifiera le suivi administratif et l’offre de services aux citoyens ivoiriens.

 

Le secteur de télécoms et des TIC en CI a été renforcé et est règlementé notamment par:

- L’ordonnance N° 2012-293 du 21/03/2012

- La loi NO 2013-451 de 2013 relative à la lutte contre la Cybercriminalité

- La loi N° 2013-546 de 2013 relative aux transactions électroniques

- La loi N°2013-450 de 2013 sur la protection des données à caractère personnel

- La loi défiscalisant le matériel téléphonique et informatique relative à l’ordonnance No 2015-503 de 2015 sur l’exonération des droits et taxes sur les matériels informatiques, les tablettes électroniques et les téléphones portables

 

Une trentaine de décrets ont été pris en application de ces lois

Resultados esperados a través de la implementación de la medida:

Depuis le 12/01/2016, le Ministère de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication est devenu le Ministère de l’Economie Numérique et de la Poste. Cette nouvelle dénomination suscite l’attention de tous sur les efforts de transformation que connait le secteur en CI

 

- L’infrastructure de connexion s'est développée avec la construction de 2000 km de fibre optique et le lancement des travaux de 5000 km en 2016 pour atteindre à terme plus de 7000km de connexion Internet à haut débit

 

-L’Ecole Supérieure Africaine des Technologies de l’Information et de la Communication (ESATIC) en charge de la formation des techniciens et ingénieurs du secteur des TIC a été créée

 

-Au moins 150.000 emplois nouveaux dans le secteur sont créés d’ici 2020, à travers les nouveaux métiers rendus possibles par les TIC (centres d’appels, commerce électronique, Mobile Money, infogérance et sous-traitance internationale, développement d’applicatifs, production de contenus, montage d’équipements, formation et assistance aux utilisateurs, construction et maintenance de réseaux, cyber sécurité, etc.)

 

-Un développement accru de la gouvernance électronique de l’Etat, à travers une grande disponibilité de services en ligne dans tous les domaines (Culture, Education, Santé, Etat civil, Justice, etc.) est effectif

 

-Des mécanismes de soutien et d’incitation des jeunes à l’innovation pour plus de création de valeurs (centre d’incubation, avec accompagnement technique, administratif, financier…) sont mis en œuvre

 

-La sécurité numérique est renforcée par la mise en application effective du décret de 2012 relatif aux modalités d’identification des utilisateurs des réseaux de communication électronique

 

-Le marché de la téléphonie est consolidé autour de 4 opérateurs (marché plus concurrentiel, services de meilleure qualité,...)

 

Nous travaillons à rendre nos politiques de régulation plus efficientes pour un fonctionnement optimisé du marché de l’offre de services TIC

Recursos financieros asignados para implementar la medida:

Informations non transmises

Principales conclusiones de la evaluación de la medida:

Le PND construit sur le GAR dispose de mécanismes de suivi et d’indicateurs de performance permettant d’évaluer, renforcer ou ajuster les objectifs à atteindre et les actions à prioriser pour bâtir les fondements qu’une économie numérique visant l’adaptation rapide du pays au nouvel environnement technologique

 

L’économie numérique englobe l’ensemble des activités économiques créatrices de valeurs et d’emplois qui utilisent un support numérique, à savoir des plateformes telles que les réseaux internet, mobiles y compris de commerce électronique

 

L’économie numérique comprend le secteur des télécommunications, de l'audiovisuel, du mobile, de l’industrie du software, des réseaux informatiques, les équipements informatiques et télécoms, les services d’ingénierie informatique, les services et contenus en ligne, etc.

 

La politique de développement de l’économie numérique mise en œuvre vise à permettre à la CI de disposer à court et moyen termes, de services TIC compétitifs et accessibles au plus grand nombre de citoyens, et sur un terme plus long, de bâtir les fondamentaux d’une Economie Numérique porteuse de valeurs
 

Indicadores utilizados para determinar el impacto:
Le secteur des Télécommunications/TIC représente 7 à 8% du PIB ivoirien et contribue annuellement pour 300 à 400 milliards de FCFA au budget de l’Etat. Le secteur des TIC est passé de 50 milliards de chiffre d’affaires en 2011 à 129 milliards en 2013, tiré par les ventes d’équipements et par les services. Ce secteur est dominé par la téléphonie avec un investissement de 122 milliards FCFA en 2014 Le taux de couverture de la population en téléphonie mobile dépasse 90%. Le chiffre d’affaires de l’ensemble des opérateurs est d’environ 784 milliards au titre de l’exercice 2014 Des études ont montré que pour des économies en croissance forte comme celle de la CI, 10% de taux de pénétration de l’internet haut débit entraine 1,1 à 1,4 points de taux de croissance du PIB de façon durable. Le potentiel de croissance en la matière demeure important puisque le taux de pénétration actuelle est de 0,5 %
Objetivo(s) de la Convención 2005 de la UNESCO
Cultural Domain(s)
Multi-domain
Cultural Value Chain
Creación
Producción
Distribución
Participación