CONSTRUCTION, RENFORCEMENT, RECENSEMENT ET EQUIPEMENT D’INFRASTRUCTURES DE FORMATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE

Dónde
Côte d'Ivoire
When
2021
Quién
LE MINISTERE EN CHARGE DE LA CULTURE ET AUTRES MINISTERES SECTORIELS IMPLIQUES
Describe the main features of the policy/measure: 
Doter le pays d’infrastructures d’enseignement artistique et culturel et rapprocher l’éducation en arts et en culture des populations aux niveaux communal et régional, avec pour mérite de forger d’avantage les identités propres à porter les valeurs humanistes et citoyennes au sein des communautés Répertorier les structures et espaces culturels privés de formation opérant sur le territoire national et contribuer à la valorisation socioprofessionnelle des jeunes formés et diplômés de par leur capacité d’entreprendre, développer leur esprit de créativité et mieux vivre de leur art Équiper les établissements d’enseignement artistiques publics et privés et faire des apprenants des artistes et acteurs culturels, des entrepreneurs opérationnels et compétitifs sur le marché culturel Cette mesure s’inscrit dans le cadre de l’intégration de la culture dans les politiques de développement durable et amplifie la contribution des arts et de la culture au développement économique nationale. C’est pourquoi le secteur éducation-formation sous le contrôle du Ministère en charge de la culture, à travers la Direction de la Formation Artistique et Culturelle (DFAC), s’est engagé dans un vaste chantier de construction et de recensement d’infrastructures éducatives en vue d’un maillage du territoire national et de l’identification d’une cartographie des établissements d’enseignements artistique et culturel. La présente mesure prévoit également un recensement des établissements privés d’enseignements artistiques et culturels en vue de constituer un répertoire avec pour phase pilote, le District d’Abidjan. Celui-ci a déjà fait l’objet d’un pré-inventaire de 2015 à 2017 avec 37 structures recensées. En matière de construction, la présente mesure prévoit : - 3 lycées d’enseignements artistiques de type technique et professionnel à Yamoussoukro, San-Pédro et Bouaké, préparant au Baccalauréat, série H (Arts et techniques des Arts). 3 séries de Baccalauréat H sont opérationnelles depuis 1995 : H1 Arts plastiques, H2 Musique et H3 Art dramatique. 5 séries de Baccalauréat en Arts et Culture, non encore opérationnelles : H 4 Danse, H 5 Cinéma et audiovisuel, H 6 Animation culturelle, H 7 Sciences de l’Information Documentaire et H 8 Patrimoine ; - 9 Centres Techniques des Arts Appliqués en région ; - des Conservatoires d’Arts et Métiers (CRAM) dans toutes les régions de la Côte d’Ivoire, la création et l’équipement d’un nouveau Conservatoire Régionaux d’Arts et Métiers d’Abengourou (CRAMA) : - la réhabilitation et l’extension de l’Institut National Supérieur des Arts et de l’Action Culturelle ; - la contribution de la Côte d’Ivoire via le Ministère en charge de la culture à la construction du siège de l’Institut Régional d’Enseignement Supérieur et de la Recherche en Développement Culturel à Lomé au Togo.
What are the results achieved so far through the implementation of the policy/measure?: 
Résultats attendus : - Le pays est doté d’infrastructures artistiques et culturelles - Les structures et espaces culturels privés de formation sur le territoire national sont répertoriés - Les Établissements d’Enseignement Artistiques sont répertoriés - Une visibilité sur la capacité des Établissements d’Enseignements Artistiques et Culturels à contribuer significativement à l’insertion socioprofessionnelle des jeunes diplômés est créée - Les savoir-faire et expertises des structures techniques du Ministère en charge de la culture et des partenaires d’éducation-formation sont mutualisés - Des missions et objectifs pédagogiques des Établissements d’Enseignements Artistiques et Culturels dans la nomenclature de fonctionnement des Structures d’Enseignements Techniques et Professionnels en vigueur en Côte d’Ivoire sont inscrits - Les établissements du privé artistique et culturel sont identifiés et recensés - Des partenaires et autres parties prenantes du privé artistique et culturel sont identifiés et recensés - Un guide référentiel des Établissements d’Enseignements Artistiques et Culturels est élaboré et publié - Les mécanismes d’appui institutionnel et pédagogique pour des enseignements uniformisés, en vue de l’octroi de subventions conformément à la cartographie connue des établissements privés d’enseignement dans les filières culturelles sont identifiés - Des critères de distinction au regard du fonctionnement des établissements privés d’Enseignements Artistiques et Culturels (juridique, qualité, moyen, filière, population cible, espace, suivi-évaluation) sont mis en place - Des établissements répertoriés aux directives scolaires et académiques du Ministre en charge de la culture sont en conformité - L’Etat des lieux des filières d’enseignements, des contenus pédagogiques, des cursus de formation, des profils des élèves et des enseignants, des profils de sortie des élèves et du taux d’insertion socioprofessionnelle des produits formés est établit - Une plateforme de rencontres et d’échanges avec les établissements du privé artistique et culturel est mise en place et animée.
Financial resources allocated to the policy/measure in USD: 
En ce qui concerne le programme d’aménagement national du territoire en infrastructures éducatives culturelles et artistiques dénommé programme EPT (Éducation Pour Tous) culture, pour la projection 2016-2020 a un coût global de: 83. 784. 720. 000 F CFA / 167.569.440 $ US. Quant aux espaces culturels privés à vocation éducative, des ressources financières garantissent le bon déroulement de cette mission capitale de recensement de ces structures. Pour le moment en pleine phase pilote circonscrite au District d’Abidjan, un financement d’un montant de 30.000.000 FCFA /55.800 $ US est requis comme suit : - 10.000.000 FCFA/1.860 $ US pour la poursuite de la mission de recensement des structures du District d’Abidjan en deux phases : • recensement des espaces culturels privés à vocation éducative au regard des subventions du ministère en charge de la culture sollicitées ; • recensement des établissements du privé artistique et culturel pour une maîtrise de cartographie exhaustive d’éducation formelle ; - 20.000.000 FCFA/3.719,7 $ US pour l’organisation d’un atelier national sur la politique éducative du privé artistique et culturel dans la valorisation du système éducatif sous sa tutelle.
Partner(s) engaged in the implementation of the measure: 
Name of partnerType of entity
LEA (Lycée d’Enseignement Artistique) de Yamoussoukro
Public Sector
CTAA (Centre Technique des Arts Appliqués) de Napiélédougou (Khorogo)
Public Sector
Has the implementation of the policy/measure been evaluated?: 
YES
If yes, what are the main conclusions/recommendations?: 
Les différents rapports d’évaluation à cet effet sont disponibles chez l’opérateur prestataire recruté et la DIEC (Direction des Infrastructures et Équipements Culturels). Le programme sectoriel d’Éducation Pour Tous (EPT) culture vient en appui au débat politique inspiré par la convention en ce sens que les questions d’éducation-formation sont partout et au cœur de toute action. D’ailleurs, l’implantation du Campus Senghor d’Alexandrie (Egypte) en Côte d’Ivoire est un exemple pertinent de mise en œuvre des dispositions de la convention afin de mettre le pays au même niveau de développement culturel que les autres pays africains en développement. Concrètement pour revenir à la présente mesure, les raisons justifiant ces propos s’identifient à deux niveaux : - c’est dans le cadre du PND 2016-2020 que l’Etat de Côte d’Ivoire via le Ministère en charge de la culture a initié une politique nationale d’éducation artistique et culturelle plus généralisée et décentralisée dénommée EPT culture, dont la matérialisation repose sur un vaste chantier d’infrastructures diverses de formation artistique et culturelle, d’où des investissements lourds à travers l’adoption d’un programme de neuf CTAA (Centre Technique des Arts Appliqués), trois LEA (Lycée d’Enseignement Artistique) et des Conservatoires Municipaux et Régionaux d’Arts et Métiers, la réhabilitation et l’extension de l’INSAAC, l’engagement de la Côte d’Ivoire à contribuer à la construction du siège de l’IRES-RDEC (Institut Régional d’Enseignement Supérieur et de Recherches en Développement Culturel) au Togo ; - par ailleurs, s’inscrivant dans la mise en œuvre de la politique nationale EPT ou Politique de Scolarisation Obligatoire (PSO), la politique sectorielle EPT culture fut la référence au niveau du Ministère en charge de la culture. Celle-ci privilégie les aspects de réhabilitation, d’extension et de construction d’infrastructures d’enseignements artistiques et culturels. Le recensement des établissements d’enseignements du privé artistique et culturel s’inscrit également dans ce cadre décrit plus haut. En perspective, cette mesure, est inscrite la requête de prise en compte du projet de construction et d’équipement d’un atelier de lutherie au CTAA de Bingerville. Ce projet inscrit depuis 2016 dans les Projets d’Investissements Publics (PIP) consiste en la construction et en l’équipement d’un atelier de lutherie au sein du Centre Technique des Arts Appliqués de Bingerville. Il a pour objectif de permettre au pays de produire sur place et d’exporter des guitares dans plusieurs pays d’Afrique et du monde. Implanté au sein d’un établissement de type professionnel comme le CTAA, il servira de cadre pratique d’immersion, d’entrepreneuriat scolaire et d’insertion professionnelle des produits formés et en formation. Il est chiffré à 1.000.000.000 F CFA/1.859.185 $ US.
Objetivo(s) de la Convención 2005 de la UNESCO
Cultural Domain(s)
Multi-dominio
Prioridades transversales
Jóvenes