Des jeunes et des femmes créateurs du Honduras renforcent leurs capacités en matière de politiques culturelles inclusives

Grâce à un programme de formation et de remise à niveau en gestion, médiation et politiques culturelles pour les femmes et les jeunes créateurs, l'organisation Mujeres en las Artes "Leticia de Oyuela" a lancé le projet "Renforcement des capacités des femmes et des jeunes créateurs vers une politique culturelle inclusive au Honduras".

Ce projet, mis en œuvre avec l'aide financière du Fonds de l'UNESCO pour la diversité culturelle (FIDC), vise à renforcer le rôle de la société civile dans la formulation des politiques culturelles, en privilégiant la participation des femmes et des jeunes créateurs.

Le programme de formation se veut une occasion d'actualisation et d'échange sur les questions clés pour la gestion, la médiation et la construction des politiques culturelles des territoires. Les bénéficiaires sont des artistes, des producteurs et des agents culturels de quatre régions du Honduras ; il s'agit de professionnels établis et de jeunes émergents dans des disciplines telles que les arts du spectacle, les contes oraux, les techniques de création alternatives, l'art urbain et les manifestations d'identité locale, entre autres.

La première phase du projet consiste en une formation virtuelle dispensée par des experts internationaux en 10 sessions entre mars et juin 2022. Une centaine de participants se sont inscrits à ce cours. Il sera composé de trois modules : gestion culturelle, par M. Jordi Prado (Espagne) ; médiation culturelle et artistique, par Mme Gemma Carbó (Espagne) et plaidoyer en faveur des politiques culturelles, par Mme Lucina Jiménez (Mexique). Ce programme est la première activité du projet, qui vise à terme à générer un réseau de femmes et de jeunes pour le développement de stratégies de politiques culturelles régionales et nationales, ainsi qu'à créer une plateforme pour la promotion, la diffusion et la défense d'une politique de développement culturel inclusive, en accord avec l'Agenda 2030 des Objectifs de Développement Durable.

La session d'inauguration de ce programme a eu lieu le 5 mars 2022 et a vu la participation de représentants de l'organisation Mujeres en las Artes "Leticia de Oyuela" et de Mme Caroline Munier, spécialiste du programme culturel du bureau de l'UNESCO à San José, avec une représentation devant le Honduras :

Le projet que nous lançons aujourd'hui est axé sur la formation des femmes et des jeunes, deux populations clés pour exploiter pleinement le potentiel des industries culturelles et créatives. Le domaine de la culture, en effet, offre des opportunités à divers groupes de population qui souffrent souvent de différentes formes d'exclusion sociale, économique et politique ; pour cette raison, il est considéré comme un domaine essentiel pour la réduction des inégalités.

Le FIDC est un mécanisme de coopération internationale et d'assistance financière dans le cadre de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, et vise à favoriser l'émergence de secteurs culturels dynamiques dans les pays en développement. Le projet présenté par l'Association Femmes de Lettres "Leticia de Oyuela" a été l'un des six projets sélectionnés dans le monde pour bénéficier de cette aide, parmi plus de mille propositions reçues de plus de 102 pays. Grâce à ce projet, l'UNESCO entend continuer à soutenir le Honduras dans la promotion de la participation des organisations de la société civile à la gouvernance culturelle, notamment dans le domaine des industries culturelles et créatives.

Objetivo(s) de la Convención 2005 de la UNESCO