Tema:
Banco de Expertos, Contribuyendo a los SDG's
Tipo de proyecto:
Fortalecimiento de las capacidades, Seguimiento
Países:
Actividad relacionada:
Desde
Jul 2018
Hasta
Jun 2022

Contexto/Resumen

Le Zimbabwe fait actuellement partie des 16 pays partenaires du projet « Re|Penser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles ». Ce projet de politique culturelle s’inscrit dans le prolongement du projet « Renforcer les libertés fondamentales par la promotion de la diversité des expressions culturelles », tous deux financés par l’Agence suédoise de coopération internationale pour le développement (SIDA). Le Zimbabwe est l’un des six pays sélectionnés pour les deux projets, compte tenu de leur engagement en faveur du développement des industries culturelles et créatives qui a été démontré lors du premier projet. Le premier rapport périodique quadriennal du pays a été soumis à la Convention de 2005 en 2016, suivi du rapport sur les indicateurs de la culture pour le développement en 2017. Ces rapports indiquent un certain nombre de politiques et de mesures que le Zimbabwe a mises en œuvre afin de stimuler l’économie créative et de soutenir plus efficacement les travailleurs culturels. La révision de la Politique Culturelle Nationale de 2006 a abouti à une version actualisée qui s’aligne plus étroitement sur la Constitution, les conventions, les protocoles et les accords. Une attention particulière a été accordée à la prise en compte de l’Agenda 2063 de l’Union africaine et de la Charte de la Renaissance culturelle de l’Union Africaine dans cette Politique. L’exercice de suivi des politiques, qui a comporté des consultations auprès des professionnels de la culture et des artistes, a également mis en lumière divers défis sur le terrain. Grâce au nouveau projet financé par la Suède, le Zimbabwe entend s’attaquer à ces nouveaux défis. Le Conseil National des Arts du Zimbabwe dirigera la mise en œuvre du projet. Le deuxième rapport périodique du pays doit être soumis à l’UNESCO avant le 30 avril 2020.

Consultation multipartite

Une consultation multipartite a été organisée le 3 décembre 2019 à Harare, au Zimbabwe. La consultation a réuni des artistes, des opérateurs culturels, des professionnels des médias ainsi que des institutions publiques et des représentants de divers ministères. Prenant la parole lors de l’atelier, le Directeur des arts et de la culture du Ministère de la Jeunesse, des Sports, des Arts et des Loisirs, Dr Biggie Samwanda, a souligné l’importance du suivi participatif des politiques culturelles car cela permet de mettre en lumière « les défis, les forces et les faiblesses ainsi que les mesures prises pour atténuer les problèmes de l’industrie créative ». Les participants ont souligné que la consultation arrivait à un moment stratégique où le Zimbabwe organise plusieurs activités pour promouvoir les industries culturelles et créatives. Le Zimbabwe a récemment inauguré sa Politique nationale des arts, de la culture et du patrimoine, destinée à guider l’économie créative du pays. Farai M’pfunya, membre de la Banque d’expertise de l’UNESCO, a conclu la consultation multipartite organisée par le Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique australe en coopération avec le Conseil national des arts du Zimbabwe par une citation chinoise : « Un voyage de mille kilomètres commence par un seul pas ».

Repensar las políticas culturales para la promoción de las libertades fundamentales y la diversidad de las expresiones culturales en Zimbabwe

Spanish
Photo Gallery: 
Countries: 
Zimbabwe
Date: 
2018 to 2022
Context/Overview: 
Le Zimbabwe fait actuellement partie des 16 pays partenaires du projet « Re|Penser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles ». Ce projet de politique culturelle s’inscrit dans le prolongement du projet « Renforcer les libertés fondamentales par la promotion de la diversité des expressions culturelles », tous deux financés par l’Agence suédoise de coopération internationale pour le développement (SIDA). Le Zimbabwe est l’un des six pays sélectionnés pour les deux projets, compte tenu de leur engagement en faveur du développement des industries culturelles et créatives qui a été démontré lors du premier projet. Le premier rapport périodique quadriennal du pays a été soumis à la Convention de 2005 en 2016, suivi du rapport sur les indicateurs de la culture pour le développement en 2017. Ces rapports indiquent un certain nombre de politiques et de mesures que le Zimbabwe a mises en œuvre afin de stimuler l’économie créative et de soutenir plus efficacement les travailleurs culturels. La révision de la Politique Culturelle Nationale de 2006 a abouti à une version actualisée qui s’aligne plus étroitement sur la Constitution, les conventions, les protocoles et les accords. Une attention particulière a été accordée à la prise en compte de l’Agenda 2063 de l’Union africaine et de la Charte de la Renaissance culturelle de l’Union Africaine dans cette Politique. L’exercice de suivi des politiques, qui a comporté des consultations auprès des professionnels de la culture et des artistes, a également mis en lumière divers défis sur le terrain. Grâce au nouveau projet financé par la Suède, le Zimbabwe entend s’attaquer à ces nouveaux défis. Le Conseil National des Arts du Zimbabwe dirigera la mise en œuvre du projet. Le deuxième rapport périodique du pays doit être soumis à l’UNESCO avant le 30 avril 2020.
Results: 
Key Figures: 
Section for activities: 
Title of the section: 
Consultation multipartite
Short Description: 

Une consultation multipartite a été organisée le 3 décembre 2019 à Harare, au Zimbabwe. La consultation a réuni des artistes, des opérateurs culturels, des professionnels des médias ainsi que des institutions publiques et des représentants de divers ministères. Prenant la parole lors de l’atelier, le Directeur des arts et de la culture du Ministère de la Jeunesse, des Sports, des Arts et des Loisirs, Dr Biggie Samwanda, a souligné l’importance du suivi participatif des politiques culturelles car cela permet de mettre en lumière « les défis, les forces et les faiblesses ainsi que les mesures prises pour atténuer les problèmes de l’industrie créative ». Les participants ont souligné que la consultation arrivait à un moment stratégique où le Zimbabwe organise plusieurs activités pour promouvoir les industries culturelles et créatives. Le Zimbabwe a récemment inauguré sa Politique nationale des arts, de la culture et du patrimoine, destinée à guider l’économie créative du pays. Farai M’pfunya, membre de la Banque d’expertise de l’UNESCO, a conclu la consultation multipartite organisée par le Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique australe en coopération avec le Conseil national des arts du Zimbabwe par une citation chinoise : « Un voyage de mille kilomètres commence par un seul pas ».

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Donors: 
Agencia Sueca de Cooperación Internacional para el Desarrollo (Sida)
Related activity: 
Repensar las políticas culturales para la promoción de las libertades fundamentales y la diversidad de las expresiones culturales