Tema:
Workshops, Diseño de políticas, Banco de Expertos
Tipo de proyecto:
Fortalecimiento de las capacidades
Países:
Socio local:
  • Ministère de la culture et du tourisme
    Tipo de organización: 
    Autoridad pública
Actividad relacionada:
Desde
Nov 2015
Hasta
Jun 2017

Contexto/Resumen

Au cours des dernières années, le secteur de la culture en Éthiopie a de plus en plus été considéré comme un élément central du développement du pays, notamment à travers l’inclusion de la culture dans le deuxième plan de croissance et de transformation de l'Éthiopie (GTP II: 2015-2020). Les industries culturelles du pays devraient contribuer non seulement à la croissance économique, à la création d'emplois, mais aussi à la cohésion sociale à l'échelle nationale et à la construction d'images à l'échelle internationale.

Les éthiopiens sont impatients de raconter leurs histoires - des histoires sur l'Ethiopie contemporaine. L'ethio-jazz, les films éthiopiens, la danse/le cirque, les arts contemporains, le design suscitent l’enthousiasme alors que des événements artistiques tels que le Festival international du film d'Addis sont de plus en plus reconnus au niveau international. Les demandes nationales pour les biens et les services culturels éthiopiens sont également à la hausse.

Cependant, certains défis importants restent en matière de données de base et d'informations statistiques tangibles sur la culture et les industries créatives, ainsi que sur la nécessité d'améliorer le statut social des artistes. Dans ce contexte, cette action de renforcement des capacités en Éthiopie fournit une occasion opportune pour déterminer l'état du secteur culturel éthiopien, créer un dialogue politique entre le gouvernement et la société civile, y compris les artistes, ainsi que pour promouvoir la visibilité des industries culturelles éthiopiennes grâce à la collecte participative de données et au partage d'informations à l'échelle nationale et internationale.

Organisé conjointement entre le ministère de la Culture et du Tourisme d'Éthiopie et l'UNESCO à Addis-Abeba le 4 novembre 2015, la réunion de consultation a réuni 70 représentants des ministères et des organisations de la société civile. Les participants ont été divisés en cinq groupes sectoriels: les arts visuels et le design, la radiodiffusion/l'édition, les arts de la scène, la musique et l'audiovisuel pour discuter de l'état de leurs secteurs respectifs. Des problèmes communs tels que le droit de douane élevé sur les équipements et les matériaux importés indispensables à la création artistique et la question des licences, de la formation et de l'éducation ont été discutés en détail. Cette consultation a servi d'opportunité de réseautage, en reliant les acteurs des arts et de la culture de l'Éthiopie.

Les deux experts internationaux ont animé l'atelier de formation du 1er au 3 décembre 2015. L'équipe nationale éthiopienne comprenait 17 membres des ministères de la Culture et du Tourisme, des Affaires étrangères, du Commerce, des Affaires sociales et du Travail, de Éducation, des Affaires de communication gouvernementales, mais aussi la Société éthiopienne de radiodiffusion, les statistiques nationales, le Comité national du droit d'auteur, le théâtre national éthiopien, l’Université d'Addis-Abeba, le Forum éthiopien des médias touristiques, et des représentants d'associations professionnelles de films, d'écrivains et de design. L'atelier a permis à l'équipe nationale de connaître les objectifs et les principes directeurs de la Convention de 2005, l'importance du suivi des politiques et leur rôle en tant que représentants du gouvernement/institutions/associations dans un processus de suivi participatif. L’atelier a également créé pour la première fois un espace de dialogue ouvert entre le ministère de la Culture et les acteurs culturels clés.

Depuis la fin de l'atelier en décembre 2015, l'équipe nationale a recueilli des données et des informations pertinentes en contactant des groupes plus larges de parties prenantes. Ils se sont réuni régulièrement et ont rédigé le rapport périodique sous la direction des experts internationaux. Des ateliers de rédaction ont été organisés du 24 au 15 mai 2016 et du 21 au 23 septembre à Addis Abba. Les ateliers ont aidé à galvaniser les membres de l'équipe nationale pour s'emparer du processus de rapport périodique et créer une relation de travail inclusive fondée sur le respect mutuel. La présentation publique du rapport périodique s’est tenue le 24 novembre 2016 à Addis-Abeba, et a rassemblé 22 représentants de la société civile et du gouvernement, leurs donnant l'occasion de donner leur avis sur le rapport. Une fois les commentaires intégrés, le rapport a été soumis à l'UNESCO le 12 décembre 2016.

Renforcement des capacités en Éthiopie

French
Photo Gallery: 
Countries: 
Etiopía
Local Partner: 
Ministère de la culture et du tourisme
Tipo de organización: 
Autoridad pública
Date: 
2015 to 2017
Context/Overview: 

Au cours des dernières années, le secteur de la culture en Éthiopie a de plus en plus été considéré comme un élément central du développement du pays, notamment à travers l’inclusion de la culture dans le deuxième plan de croissance et de transformation de l'Éthiopie (GTP II: 2015-2020). Les industries culturelles du pays devraient contribuer non seulement à la croissance économique, à la création d'emplois, mais aussi à la cohésion sociale à l'échelle nationale et à la construction d'images à l'échelle internationale.

Les éthiopiens sont impatients de raconter leurs histoires - des histoires sur l'Ethiopie contemporaine. L'ethio-jazz, les films éthiopiens, la danse/le cirque, les arts contemporains, le design suscitent l’enthousiasme alors que des événements artistiques tels que le Festival international du film d'Addis sont de plus en plus reconnus au niveau international. Les demandes nationales pour les biens et les services culturels éthiopiens sont également à la hausse.

Cependant, certains défis importants restent en matière de données de base et d'informations statistiques tangibles sur la culture et les industries créatives, ainsi que sur la nécessité d'améliorer le statut social des artistes. Dans ce contexte, cette action de renforcement des capacités en Éthiopie fournit une occasion opportune pour déterminer l'état du secteur culturel éthiopien, créer un dialogue politique entre le gouvernement et la société civile, y compris les artistes, ainsi que pour promouvoir la visibilité des industries culturelles éthiopiennes grâce à la collecte participative de données et au partage d'informations à l'échelle nationale et internationale.

Section for activities: 
Short Description: 

Organisé conjointement entre le ministère de la Culture et du Tourisme d'Éthiopie et l'UNESCO à Addis-Abeba le 4 novembre 2015, la réunion de consultation a réuni 70 représentants des ministères et des organisations de la société civile. Les participants ont été divisés en cinq groupes sectoriels: les arts visuels et le design, la radiodiffusion/l'édition, les arts de la scène, la musique et l'audiovisuel pour discuter de l'état de leurs secteurs respectifs. Des problèmes communs tels que le droit de douane élevé sur les équipements et les matériaux importés indispensables à la création artistique et la question des licences, de la formation et de l'éducation ont été discutés en détail. Cette consultation a servi d'opportunité de réseautage, en reliant les acteurs des arts et de la culture de l'Éthiopie.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Short Description: 

Les deux experts internationaux ont animé l'atelier de formation du 1er au 3 décembre 2015. L'équipe nationale éthiopienne comprenait 17 membres des ministères de la Culture et du Tourisme, des Affaires étrangères, du Commerce, des Affaires sociales et du Travail, de Éducation, des Affaires de communication gouvernementales, mais aussi la Société éthiopienne de radiodiffusion, les statistiques nationales, le Comité national du droit d'auteur, le théâtre national éthiopien, l’Université d'Addis-Abeba, le Forum éthiopien des médias touristiques, et des représentants d'associations professionnelles de films, d'écrivains et de design. L'atelier a permis à l'équipe nationale de connaître les objectifs et les principes directeurs de la Convention de 2005, l'importance du suivi des politiques et leur rôle en tant que représentants du gouvernement/institutions/associations dans un processus de suivi participatif. L’atelier a également créé pour la première fois un espace de dialogue ouvert entre le ministère de la Culture et les acteurs culturels clés.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Short Description: 

Depuis la fin de l'atelier en décembre 2015, l'équipe nationale a recueilli des données et des informations pertinentes en contactant des groupes plus larges de parties prenantes. Ils se sont réuni régulièrement et ont rédigé le rapport périodique sous la direction des experts internationaux. Des ateliers de rédaction ont été organisés du 24 au 15 mai 2016 et du 21 au 23 septembre à Addis Abba. Les ateliers ont aidé à galvaniser les membres de l'équipe nationale pour s'emparer du processus de rapport périodique et créer une relation de travail inclusive fondée sur le respect mutuel. La présentation publique du rapport périodique s’est tenue le 24 novembre 2016 à Addis-Abeba, et a rassemblé 22 représentants de la société civile et du gouvernement, leurs donnant l'occasion de donner leur avis sur le rapport. Une fois les commentaires intégrés, le rapport a été soumis à l'UNESCO le 12 décembre 2016.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Donors: 
Swedish International Development Cooperation Agency (Sida)
Sustainable Development Goals (SDGs): 
Related activity: 
Renforcer les libertés fondamentales à travers la promotion de la diversité des expressions culturelles