L'UNESCO et la Banque mondiale collaborent pour la culture, le développement urbain et la résilience

world_bank_mou.jpg

© UNESCO
13 julio 2017

Paris, 13 juillet 2017 - Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO, et Sameh Wahba, Directeur des Pratiques mondiales sociales, urbaines, rurales et de résilience à la Banque mondiale, ont signé aujourd'hui, au siège de l'UNESCO, un nouveau protocole d'accord (MoU) afin de renforcer l'engagement commun des deux institutions à promouvoir le développement durable par un investissement, de manière intégrée, dans la culture, le développement urbain et la résilience.

« La culture et une approche centrée sur les personnes sont essentielles pour construire l'avenir urbain que nous voulons et assurer un développement durable. Cet engagement renouvelé d'un partenariat de longue date entre l'UNESCO et la Banque mondiale inscrit à l'avant-garde des pourparlers mondiaux, le rôle crucial que joue la culture dans le soutien des pays dans l’atteinte des Objectifs de développement durable et du Nouveau Programme pour les villes » a déclaré Irina Bokova.

Dans un contexte où les deux tiers de la population mondiale vivront dans les villes d'ici 2050, la signature de ce MoU prend en compte la dimension urbaine du développement durable, en fournissant un cadre d'action conjoint pour favoriser la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Il exprime également l'engagement des deux institutions dans la maximisation des avantages de la sauvegarde du patrimoine culturel et la promotion de la créativité pour un développement durable grâce à trois domaines d'action stratégiques : les paysages historiques urbains et la régénération urbaine, les industries culturelles et créatives, la résilience et la gestion des risques de catastrophe.

Tout en rappelant que le patrimoine culturel et le tourisme durable sont devenus des facteurs économiques clés pour la réduction de la pauvreté et la création d'emplois, en particulier pour les femmes et les jeunes, Sameh Wahba a souligné que « La culture est importante pour un développement urbain durable. Elle est essentielle pour créer des villes et des communautés inclusives, résilientes, productives et durables pour tous. »

Au cours des six prochaines années, l'UNESCO et la Banque mondiale vont s'engager pour développer des savoir-faire mondiaux, des orientations politiques communes, des opérations au niveau des pays et des interventions d'urgence, pour améliorer le développement urbain durable et aborder les situations de post-catastrophe et de post-conflit, en s'appuyant sur le patrimoine culturel et la créativité en tant que ressources et atouts.

Cette collaboration renouvelée s’effectue dans un monde où 26 millions de personnes tombent dans la pauvreté chaque année à la suite de catastrophes naturelles, alors que les conflits causent des ravages au patrimoine culturel et aux communautés.

L'accord coïncide avec l’Année internationale du tourisme durable pour le développement et la nécessité de s'assurer que les revenus générés par le secteur d'ici 2030, estimés à 1,8 milliard de dollars, contribuent à la durabilité et à la préservation du patrimoine matériel et immatériel. Le MoU prévoit également des travaux pour soutenir la diversité culturelle et les industries créatives, qui génèrent des revenus de 2,25 milliards de dollars et créent 29,5 millions d'emplois dans le monde. La promotion de la diversité culturelle a un impact direct sur le développement socio-économique et soutient la compétitivité des villes, notamment dans les pays en développement.
 

Télécharger le MoU

Le communiqué de presse est aussi disponible sur le site de la Banque mondiale.

Cliquez ici pour voir les photos de la cérémonie