L’UNESCO et le Gabon à pied d’œuvre pour l’atteinte d’une éducation de qualité

lbv_odd4.jpg

© UNESCO
27 diciembre 2016

L’UNESCO, en collaboration avec les Ministères en charge de l’éducation, a organisé le 16 décembre 2016 un atelier technique sur le thème : « Comprendre l’ODD 4, la perspective d’un Plan sectoriel de l’éducation ». Les travaux ont eu lieu au Bureau UNESCO Libreville sis à Batterie. Une soixantaine de personnels des ministères, des syndicats et ONG œuvrant dans le domaine de l’éducation ont pris part à cette formation en vue d’une meilleure compréhension de l’Objectif de développement durable 4 et préparer le prochain plan d’action de l’éducation.

Le rapport mondial de suivi sur l’Education pour tous (EPT) 2015 révèle que 18 pays à travers le monde sont loin de l’atteinte des objectifs quantifiables de l’EPT. Parmi eux, 10 pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre dont le Gabon. En vue d’éradiquer ces disparités en pays, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté le 25 septembre 2015 un programme de développement durable à l’orée 2030 appelé « Programme 2030 » comprenant 17 objectifs de développements durable (ODD), succédant aux objectifs du millénaire.

L’adoption de ce nouveau programme engage la communauté internationale, et notamment le Gabon, à la reconnaissance de l’éducation comme élément essentielle à l’atteinte de chacun des ODD. En matière d’éducation les Etats doivent poser des actions visant à l’atteinte de l’ODD 4 : « Assurer une éducation inclusive et équitable de qualité et promouvoir des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous ». C’est donc aux pays qu’incombe, au premier chef, la responsabilité de suivre et d’examiner les progrès accomplis en la matière. Cette exigence demande l’implication des personnels techniques des ministères en charge de l’éducation et qu’ils soient imprégnés des concepts pour une plus grande efficacité de leur action.

C’est dans ce cadre Madame Séraphine Memine Me Zue a invité les participants issus des différents départements, syndicats et ONG de l’éducation à contribuer activement aux travaux de l’atelier. En effet, l’ODD4 se décline en plusieurs cibles et chaque entité, chaque responsable et chaque personnel se doit de repérer son niveau d’action et agir en conséquence afin d’améliorer non seulement les structures de l’éducation mais aussi la qualité des formations offertes.

Au cours de ces travaux, Monsieur Jean-Claude Kombila, Secrétaire général adjoint du Ministère de l’éducation nationale et de l’éducation civique, a réaffirmé la volonté du gouvernement gabonais à atteindre l’objectif de développement durable 4. Ainsi, a-t-il dit : « l’évènement qui nous réunit ce jour rentre dans le cadre de cette dynamique d’alimentation intellectuelle de tous ceux qui sont engagés dans ce secteur essentiel de notre pays dont l’exigence est de façonner, d’éduquer notre jeunesse afin qu’elle apte à prendre en main notre nation de demain ».

Après la traditionnelle cérémonie protocolaire, les participants ont suivi différentes communications sur l’ODD 4 et ses cibles, les actions du gouvernement appuyées par l’UNESCO et le cadre d’action 2030. Ces différentes communications étaient entrecoupées de travaux en atelier sur comprendre l’ODD 4 et ses cibles et le niveau de préparation du Gabon pour la mise en œuvre de la feuille de route régionale du cadre d’action 2030.